15 mars 2015

Plaisirs coupables



C'est vrai, dans le nuage au sommet de la montagne je t'ai trouvé beau,
debout sur ton snow,
ton sourire nouveau,
plein de confiance.

C'est vrai, j'ai eu envie de poser ma main sur ta nuque. J'ai eu envie que nos épaules se touchent dans l'autobus, que nos mains se frôlent. C'est vrai, j'ai choisi de tourner la tête vers toi pour somnoler pendant le voyage.

Mais tout ça, ce sont des niaiseries,
un jeu auquel je ne peux m'empêcher de me mêler,
des plumes légères sur la peau de notre amitié.

Ce que tu veux vraiment n'existe pas, n'existera jamais.
Je ne suis qu'une agace, qu'une hostie de chienne sale qui te brisera le coeur encore et encore.




Aucun commentaire: