10 mars 2015

Parce qu'il n'aura pas la patience de mon insécurité.




Tu me fais faire des niaiseries que je n'aurais jamais cru possibles. J'ai l'impression de me trahir pour ton plaisir.

J'ai peur de m'offrir si généreusement, de m'ouvrir si grand, de m'abandonner si totalement qu'à la fin je serai toute brisée.
De partout.
À la fin.
Quand tu décideras que tu as assez joué avec moi.




Aucun commentaire: