27 mars 2015

L'école, selon Alexis



Cet après-midi, Alexis, le tough du 209: "L'école c'est cool, arrêtez! Vous venez ici à tous les jours avec le gros sourire, vous êtes rien qu'une gang de menteurs. L'école, c'est les amis, c'est cool, l'école!"

Alexis, je t'aime.




25 mars 2015

Extatique


La pluie sent bon ce soir.

Tu me donnes envie de sauter
à pieds joints dans les flaques d'eau
de faire des balles de neige sales
et les lancer sur le mur plein de graffitis
de chanter partons la mer est belle
et sprinter jusqu'au bout de la rue

Je pense à toi
Et de l'intérieur je ris aux éclats.




24 mars 2015

Maman




À tous les jours je me demande si je fais ce qu'il faut pour vieillir comme toi.



Je le pardonnerais jamais à la vie si tu ne devenais pas centenaire.




22 mars 2015



C'est puissant
Une explosion
Ça éclabousse tout
Comme un coup de foudre




15 mars 2015

Plaisirs coupables



C'est vrai, dans le nuage au sommet de la montagne je t'ai trouvé beau,
debout sur ton snow,
ton sourire nouveau,
plein de confiance.

C'est vrai, j'ai eu envie de poser ma main sur ta nuque. J'ai eu envie que nos épaules se touchent dans l'autobus, que nos mains se frôlent. C'est vrai, j'ai choisi de tourner la tête vers toi pour somnoler pendant le voyage.

Mais tout ça, ce sont des niaiseries,
un jeu auquel je ne peux m'empêcher de me mêler,
des plumes légères sur la peau de notre amitié.

Ce que tu veux vraiment n'existe pas, n'existera jamais.
Je ne suis qu'une agace, qu'une hostie de chienne sale qui te brisera le coeur encore et encore.




Minimum


"On se rappelait des souvenirs. Comme tous ceux qui sont fatigués de regarder le mur, on regardait en arrière.

Tout le monde est obligé de se retenir, de s'empêcher de se donner. Les gens ne veulent que ton plus petit peu. Le moins de mots possible dans une phrase, le moins de phrases dans une lettre, le moins de lettre dans une année."


(Réjean Ducharme, L'hiver de force.)

10 mars 2015

Parce qu'il n'aura pas la patience de mon insécurité.




Tu me fais faire des niaiseries que je n'aurais jamais cru possibles. J'ai l'impression de me trahir pour ton plaisir.

J'ai peur de m'offrir si généreusement, de m'ouvrir si grand, de m'abandonner si totalement qu'à la fin je serai toute brisée.
De partout.
À la fin.
Quand tu décideras que tu as assez joué avec moi.




09 mars 2015



Je ne me suis pas aperçu que tu ne criais pas
parce que tout ton corps

criait pour toi.





04 mars 2015

Voir les yeux fermés


De tous mes sens, le dernier que j'accepterais de perdre est la vue. A toujours été la vue. Il me semble qu'on peut tout comprendre en observant, tout exprimer et tout partager en regards.

Puis il y a eu cette nuit où j'avais dans l'obscurité tous mes sens sauf celui-là, où toutes les sensations étaient décuplées, et j'ai eu l'impression que depuis toujours la vue avait volé plus que sa part de l'essentiel.