12 mars 2013

Le rêve qui te suit pendant des jours


Je descendais du bus avec en main ce livre que je sais que tu as lu. Sans le savoir je pensais à toi et c'est sans doute pour ça que tu es apparu sur le quai. Tu as dit mon nom, et ça m'a surpris de te voir habillé en pilote, avec la casquette et tout. Tu m'as embrassée sur la bouche comme on embrasse sur les joues, et on s'est assis sur un banc de parc juste là au soleil. Puis le sol s'est éloigné lentement, c'était comme monter la tour du CN au ralenti et sans mur, c'était juste comme la même hauteur en fin de compte. Tout ça était normal, nos pieds dans le vide. Il y avait ton bras derrière mes épaules qui me touchait à peine, on parlait de faire du pouce jusqu'à Denver et j'arrivais comme pas à croire à tout ça, à toi à côté de moi.