21 décembre 2012

Solstice... Vraiment juste une question de perception

On s'est tapé sur l'épaule comme un frère et une soeur, on s'est embrassé du bout des lèvres, tu as dit "je t'aime beaucoup" et j'ai pensé "est-ce que c'est vraiment moi, ou le lieu et le moment? et si ce n'était que les circonstances, comment on fera pour que ça dure?" mais j'ai dit bye.

Et quand je suis sortie de l'endroit que j'ai qualifié d'enfer, sous l'orage terrible de pluie liquide, j'ai pensé que c'était peut-être la fin du monde pour vrai.

Sans toi, je vais quand même m'endormir avec le son du grésil dans la fenêtre.

18 décembre 2012

Premier matin depuis le retour à l'école qu'on commence à travailler à la même heure, tard. On a eu le temps de regarder les flocons immenses tomber par la fenêtre et de s'imaginer ce qu'on ferait d'aujourd'hui si on n'avait à être nulle part. On a marché jusqu'au métro en se lançant des balles de neige. C'était comme une chanson de Noël et dedans on était des grands enfants amoureux.

05 décembre 2012

Engagement

J'en veux plus toujours de toi mais je sais qu'un jour j'en aurai assez. Ce n'est pas toi, ou oui, c'est toi, mais c'est tout le monde aussi, c'est la vie qui veut ça, un jour on en a tous assez. Sauf qu'en regardant tes yeux que j'imagine sur des enfants blonds, j'ai arrêté de croire que quelque part il y avait quelqu'un juste pour moi, parfait, pour toujours, que le doute n'effleurerait jamais.

Et si tu étais le plus près que je puisse me rendre de la perfection?

J'ai pensé que la vie a besoin de volonté. C'est tout. Je ne m'identifie plus au monde si attaché à sa liberté individuelle, à ses portes continuellement ouvertes (sur rien finalement), à sa peur d'être deux. J'ai envie qu'on soit un nous, et quand j'en aurai assez... je sais pas encore comment on s'en sortira, si je me souviendrai que la vie a besoin de volonté, juste de volonté pour vivre autre chose qu'un éternel recommencement de la facilité.