28 octobre 2012

Point de vue

- Le soleil est vraiment pile à la bonne hauteur pour nous écoeurer hein...!
- Ah... Moi j'aime ça, ça fait plein d'étoiles dans mes cils.

27 octobre 2012

Quand on a dansé en riant sur Little green bag
J'ai pensé que la vie c'était un paquet de petits riens à cause desquels on veut jamais mourir.

20 octobre 2012

Jeunes amours

Rosalie s'inquiétait d'une allergie alimentaire quelconque quand Christine lui a dit qu'elle avait des plaques rouges sur les joues. Quelques semaines plus tard, elle me lance "j'ai trouvé c'est quoi mes plaques rouges madame... de la gêne!" Christophe venait de lui demander "veux-tu sortir avec moi?", mais comme elle m'a dit "tsé, c'était la deuxième fois qu'on se parlait, fait que je le sais pas moi...".
Le lendemain, exercice de couleurs: contraste chaud/froid. Rosalie dessine un coeur bleuté dans une mer de feu.
"Beau contraste... es-tu en amour?"
Hugo ne lui laisse pas le temps de répondre et enchaine: "tout le monde est en amour!"

Et moi je suis en amour avec mes élèves.

15 octobre 2012

Je t'ai attendu, j'ai eu hâte. Je me suis inventé des histoires et j'ai fini par m'endormir.
Tu m'as réveillée il était déjà tard et ça m'a déçue. Fâchée d'être déçue, je me trouvais conne de t'embrasser à moitié, mais je pouvais pas faire mieux, je pense que j'aurais voulu que tu comprennes, même si j'ai tort, même si tu m'en aurais voulu d'être déçue.
Tu t'es endormi et depuis j'ai changé de position une douzaine de fois, j'ai essayé de te réveiller comme sans le vouloir pour que tu te rendes compte que t'es tout seul à dormir. Rien. Juste une déception conne encore qui s'explique même pas tellement elle est conne.
J'aurais voulu que mon absence finisse par te réveiller, mais ça fait 30 minutes au moins et il se passe rien. Toi paisible, moi déçue. 

10 octobre 2012

Quétaine


La terre a tremblé et en même temps on a ouvert grands nos yeux en retenant notre souffle. Quand le grondement est passé, tu as demandé si j'avais eu peur. "Non... j'ai eu peur parce que j'ai vu que tu avais peur." Tu as ri de moi.

On s'était endormi collé comme c'est impossible de dormir, se serrant fort l'un contre l'autre comme avant de partir. Comme si on attendait ce soir-là un cataclysme face auquel on aurait été, à deux, inébranlable.


Comme n'importe qui, même seul, face à une magnitude de 4,5... ok ouin... pis?

07 octobre 2012

Réciprocité

Et je n'écris plus. Peut-être parce que je ne me sens plus jamais seule? Le vide s'est comblé, plus rien ne manque.
Et ce trop plein qui me faisait écrire autant sinon plus que le vide? Libéré.
Je n'ai plus besoin d'écrire mon amour, je peux le dire!