29 septembre 2009

Désolé, hors service

Have you ever been a part of something
that you thought would never end?
And then of course it did


Marche rapide sous la pluie d'automne
Des feuilles font la course le long du trottoir
D'autres poursuivent un taxi

The best parts of this have come and gone
And now that is all this is


Si j'avais plus de conviction, je courrais aussi

Something has kept me here too long
And you can't leave me if i'm already gone

27 septembre 2009

Tout

Mes yeux brûlent, torturés par trop de mots du passé. J'ai rongé tous mes ongles, gratté tous mes bobos. C'est l'heure de tout éteindre, mais j'y arrive pas. J'ai mal aux muscles, tous les muscles, mais surtout à celui qui pompe le sang.

Elle se trouve où, la force d'abandonner?

26 septembre 2009

"... l'art, c'est-à-dire le lieu où la pensée se compromet le plus - et le mieux - avec le somptueux et dérisoire désordre du monde."

(Éloge du mauvais esprit, B. Marcadé.)

25 septembre 2009

Je suis faible

La preuve: les contrats entre moi et moi sont les plus faciles à trahir.

14 septembre 2009

Souvenir...

Vers l'âge de 7 ans, avant de sortir du bain, on laissait l'eau s'écouler et on remettait le bouchon quand il en restait à peine un centimètre. Puis on "courait" à quatre pattes, sur place, dans le fond du bain glissant. On "faisait l'esquimau." Je ne sais pas d'où vient le nom... à l'époque, quand j'entendais esquimau, je pensais Escoumins.

11 septembre 2009

Vivante

Et ce soir, je voudrais m'abandonner à toutes mes faiblesses.
M'endormir le front dans son cou, sentir mon souffle rebondir, parfumé de sa peau.

10 septembre 2009

Premier cours

"Mes attentes face au cours?
Aucune...
Chaque fois que j'ai des attentes, je suis déçu... Alors pas d'attentes."

Je l'ai regardé genre: t'es vraiment en train de dire ça?
Je ne crois pas qu'il m'ait vue lui dire que tout ça est illusoire, qu'on ne se libère jamais de ses attentes, qu'elles sont toujours là même si on les ignore, et que malgré tous les efforts qu'on peut faire, la déception ne s'ignore pas.
Il devait plutôt entendre l'air surpris des autres qui murmuraient qu'il avait bien raison.

09 septembre 2009

Carence

Je marchais depuis dix minutes sur Ontario, incapable d'arrêter de pleurer. On m'aurait demandé pourquoi, je n'aurais pas su répondre.
J'ai nulle part qui soit chez moi?
Je suis vide?
Je me sens insignifiante?
Je suis seule et je ne sais plus ce que je suis venue faire ici?

Arrivée à Sanguinet, j'ai eu l'idée de faire une glycémie.
2.7
Finalement, j'avais (peut-être) juste besoin de sucre...