28 novembre 2008

Babine... un film à voir ET à écouter

J'habite au fond d'un couloir. À côté de ma porte, il y a un trou dans le mur avec un extincteur de feu dedans... et une mouche morte. Elle repose là en paix depuis que je vis ici, donc peut-être depuis plus longtemps encore. À chaque fois que je tourne la clef, mon regard la croise.

En rentrant chez moi ce soir, je ne l'ai pas vue de la même manière.

27 novembre 2008

Érosion

Rien ne résiste au temps, pas même ma peine. Mes émotions s'évanouissent, mes sentiments s'effritent. Le temps coule, se sédimente. Et mon cœur durcit à mesure que les détails devenus ternes tombent dans l'oubli.
Rien ne résiste au temps chez moi. Sans mourir, rien ne vit très longtemps.
Sauf quelques rancunes peut-être...

Allez, viens, on peut faire comme si rien n'était. Maintenant que tout est pâle et fade. Je peux faire semblant que ça ne fait plus mal.

26 novembre 2008

Cellulaire

"- Ouais, je suis dans le bus, je sors tout juste du bureau... c'est fou... En tout cas. J'ai vu ton rapport pour Canadian Tire...
- ...
- Ouais... C'est pour quand ça?
- ...
- Ok ouais, mais c'est pour quand?
- ...
- Début décembre! Oh... Mais pourquoi tu t'y prends si tôt?"



Je sais pas dans quel monde il vit lui. On est le 26 novembre. Décembre, c'est lundi. Les tendances quatorze jours se rendent déjà au dix.

25 novembre 2008

Le problème avec la hâte, c'est que ça finit à peu près toujours en déception.

22 novembre 2008

Ma vie: avoir hâte

Here and now, ça me dit rien.
Les journées sont longues, mais étonnamment les semaines sont courtes. Le temps à la minute n'en finit pas d'être long, mais en bout de ligne ma vie défile et je ne vois rien passer.
Vivre dans le présent? Je sais pas comment.

Chaque jour je me fais une liste des choses que je dois faire pour être sûre de ne rien oublier et d'arriver à temps, tout le temps. C'est ce que je dis. Je me soupçonne toutefois de ne le faire que pour nourrir ma hâte que la journée finisse, ma hâte de passer à travers la liste pour enfin n'avoir rien à faire... ce qui n'arrive jamais puisque avant même le lendemain, une nouvelle liste est créée.

J'ai développé une dépendance grave pour météomédia.com. Je visite le site minimum cinq fois par jour. Ma page préférée: les tendances quatorze jours. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne dans ma tête, mais aussitôt que je vois une date apparaître sur le tableau, j'ai l'impression qu'on y est déjà. Le 6 décembre, c'est demain, non?
Je suis réconfortée de voir concrètement la date approcher. En plus, je "sais" déjà le temps qui y fera.

J'ai atteint le dernier quart de mon cahier et j'ai commencé à écrire plus gros pour arriver plus vite à la fin. Je sais déjà quel cahier j'entamerai ensuite (parmi la dizaine en réserve.) Il peut y avoir, dans un cahier, une dizaine de fois la même histoire future imaginée différemment.

Je ne compte pas les dodos... Juste parce que je suis snob.
Je ne fais pas de X sur le calendrier, parce que je n'en ai pas.
Mais mon agenda est à peu près jamais ouvert à la page d'aujourd'hui.

J'ai toujours eu hâte, mais ça n'a jamais mené ma vie à ce point.
Il est grand temps que je quitte Montréal.

20 novembre 2008

Le monde est malade

Il paraît qu'à cause de la crise financière, les gens délaissent les grands restaurants pour favoriser le McDo.

Je comprends pas...
Pourquoi ils vont pas à l'épicerie?

19 novembre 2008

Comment ne pas avoir hâte à Noël?

Les autobus nous souhaitent déjà Joyeuses Fêtes.

J'ai juste hâte à l'hiver pour arrêter d'avoir froid.

Ne jamais avoir hâte à demain, mais se réjouir toujours de sa venue... Ça ne serait pas ça le bonheur?

Vaudrait mieux pas...

16 novembre 2008

Impuissance

Je ne peux même plus me réconforter dans le rêve.
Il est fade. Il est vain. Sans espoir.
Que peut bien valoir le rêve s'il n'y a plus d'espoir?

Je me rappelle tout à coup pourquoi l'irréligion.
La foi est dangereuse: quand elle est trahie, tout meurt.

La vérité n'est qu'un concept philosophique.
Ma vérité c'est une personne qui fuit. Et le sentiment de n'être qu'une roche dans un tas de boue.

15 novembre 2008

Si j'avais un grand parapluie

Je le partagerais avec la personne qui attend l'autobus à côté de moi.

12 novembre 2008

Maman dit que je suis courageuse

Je crois juste que c'est comme ça qu'elle m'a élevée.

Faire ce qui doit être fait.
Le faire bien.
Parce que c'est tout ce qu'on a, la vie...

11 novembre 2008

De retour au secondaire

J'ai beau avoir changé de place dans la classe, vomir le cours plutôt que le gober, avoir les clefs pour ouvrir toutes les portes... Je suis exactement, mais exactement dans le même état d'esprit qu'il y a 7 ans.
Je voudrais dormir pendant des semaines.
Je me réveille en pleurant.
J'écrirais sur mon pupitre: fuck the world.
J'abandonnerais tout. Là. Juste pour avoir le temps d'avoir des sentiments.

09 novembre 2008

Waste

La réalité est tellement meilleure que le rêve. Elle a trop de saveur.
Mais le rêve est permanent. La réalité est éphémère.
La réalité fait mal. Et je ne la comprends pas.
Je ne peux que retourner dans le rêve.

05 novembre 2008

2 jours

Tout est en place. Je n'ai qu'un pas à faire et je réalise un de mes plus vieux rêves. Il y a tellement longtemps que je l'imagine se concrétiser... que j'ai peur de préférer le rêve à la réalité.

03 novembre 2008

Cordeau

J'étudie...
Et parfois je souris.
Quelques notes sont précédées d'un bonhomme sourire... signifiant que je cite le prof, mais que ça n'a absolument aucune utilité.
Ce prof-là, je l'aurais enregistré. Je n'ai jamais entendu un discours aussi riche et décousu à la fois. Jamais eu de prof aussi dur à suivre, mais jamais eu de prof que j'aurais voulu suivre à ce point non plus.

:)
"- Tu te laisses-tu pousser les cheveux?
- Oui... en ce moment même!"

01 novembre 2008

Vieillir

Le problème, ce n'est pas les rides, la maladie, la mort... mais que d'ici là, je n'aurai jamais le temps de tout faire.


Ce n'est pas que la mort me fait peur, c'est juste que je veux tellement vivre.