31 mai 2008

5 mm

Depuis trois heures la nuit passée, j'ai ouvert les yeux pas loin de dix fois pour toujours les refermer en me rappelant que ce matin, rien ne m'attend. Ce n'est que lorsque la pluie s'est mise à cogner à ma fenêtre que je les ai ouverts pour de bon. Un samedi de pluie. C'est étrange comme il me rend heureuse. J'aurais envie de faire plein de choses, du ménage, de la bouffe, des jeux, du bricolage, de l'écriture, du lavage, du ménage encore. J'aurais surtout envie de ne rien faire seule, d'avoir une famille autour de moi pour vivre cette journée. Si elle me rend heureuse pourtant, c'est probablement parce que la pluie me donne le droit de ne finalement rien faire du tout. Sans culpabilité.

03 mai 2008

Envie de rien. Envie de vivre.

Chaque secret révélé s'avère une erreur.
La sincérité, une trahison envers moi-même.
Parce qu'à chaque vérité prononcée, le regret émerge.
Le regret que la pureté ne soit jamais comprise ni partagée.

L'expression exige de moi du courage. Pourquoi alors est-ce de la faiblesse que j'exprime quand j'ose dire?