26 avril 2007

Richard

Il m'a pris dans ses bras avant de partir, m'a dit de l'appeler si j'avais besoin d'aide pour mon déménagement. J'ai répondu que ça devrait aller, merci. Il m'a dit de faire très attention à moi, en me caressant fort le dos, comme pour me convaincre que tout ça était plus important que tout.
À la première marche de l'escalier, il avait dans le regard une espèce de "on t'aimait tellement, pourquoi tu as fait ça?", et moi, quelque chose qui s'articulait peut-être comme "j'aurais voulu t'appeler pour rénover ma maison, réparer mon auto avec toi et ton savoir-faire, j'aurais voulu que tu prennes mon enfant dans tes bras, que tu lui dises que la vie est longue, mais j'ai pas pu m'empêcher de tout gâcher, désolée..."
J'ai dit bye.
Il a dit bye.

C'étaient mes premiers adieux.
Nos vies se sont croisées, aurevoir maintenant, il n'y a rien d'autre à dire. J'aurais préféré un à bientôt, à la prochaine, on se reverra peut-être...
Quitter les gens fait mal.
Aimer les gens fait mal.

Mais puisque c'est ça, la vie...
Une corde qui passe le plus clair de son temps à casser.

25 avril 2007

Expression: 1. Action d'extraire d'un corps le liquide qu'il contient.

17 avril 2007

Trame sonore

Ben oui, je fais de la pub.

Trame sonore

Vide

Ce matin, comme dans mon dernier rêve trop court, je me jetterais dans le vide, le vide le plus vaste, le plus total; je me laisserais tomber comme ça des nuits entières, en silence, et quand j’en aurais assez, le plus grand et le plus fort des trampolines mettrait fin à ma chute, me ferait rebondir et au bout de quelques jours à remonter, j’aurais tout compris, et à l’atterrissage, il ferait soleil, enfin.

09 avril 2007

Compulsion

Ça n'a jamais été aussi violent, aussi subit, aussi intense. Indescriptible. Un besoin d'être enveloppée si fort. Compulsive comme je ne le suis jamais, j'ai sorti tous mes pots de peinture, étendu ma nappe, tout était prêt, mais j'ai fouillé, fouillé, partout... plus de toile. Plus aucune toile à emplir, à combler... à envelopper.

Que peut-on faire, quand on est si vide qu'on a la sensation de déborder...?

04 avril 2007

Printemps

Le nez en l'air, j'ai laissé fondre quelques flocons sur mon visage; la bouche grande ouverte, j'en ai mangé deux ou trois. Je me suis dit que l'hiver était fini, et les grosses gouttes dans mes lunettes, qui rendaient les lumières des voitures pareilles à des étoiles, faisaient comme si mes yeux pleuraient.

01 avril 2007

Moi-même

Extrait de mon cahier (30 mars 2007)

" (...) J'aimerais être vraie... sentir que tout dans ma vie est véritable et authentique, être toujours plus sincère que je ne le crois possible, être transparente avec moi-même, avoir la conviction que rien de ce que je vis n'est faux et superficiel; être convaincue que je sois parfaitement moi, sans chercher à me remettre en question. Avoir confiance. Totalement. Savoir que je ne me mens jamais, absolument jamais. Arrêter d'avoir peur, de douter; vivre avec mes sentiments, être à l'aise avec eux et ne pas les considérer comme extérieurs à moi, comme venant d'ailleurs, conditionnés par autre chose que moi-même.
Moi! Je suis en quête de moi! C'est vraiment con...! Je devrais arrêter d'écrire. Alors je me questionnerais, analyserais, critiquerais moins... C'est moi-même qui tue le moi que je cherche tant.

"Le mental ment monumentalement"... Oui, mettez-en, Monsieur Prévert. (...)"